DISCOGRAPHIE

LE CODE DE LA ROUTE / HOMMAGE À BORIS VIAN

ARTISTE : LES LUNAISIENS / AGATHE PEYRAT / ARNAUD MARZORATI
ENREGISTREMENT : LA CITÉ DE LA VOIX, VÉZELAY (FRANCE), MAI 2019
DIRECTION ARTISTIQUE, PRISE DE SON ET MONTAGE : THIBAUT MAILLARD
SORTIE : OCTOBRE 2020
RÉF : MU-038 / CODE BARRE : 5425019973384
PRIX : 20€

Pour célébrer le centenaire de la naissance de Boris Vian, Arnaud Marzorati raconte ce génie enraciné, nourri de toutes ces voix libres et insolentes qui cherchent noise aux bourgeois, aux conventions et à la ligne droite. Avec cet album, il rappelle la parenté entre les inventeurs furieux de la fin du XIXème siècle et cet artiste fureteur, ivre de liberté, fou de jazz que l’on mettra longtemps à considérer comme un des plus inventifs du XXème siècle. Vian, c’est l’art de l’absurde, un libertaire régénérant, un lettré potache au rire agile qui compose des histoires simples pour mettre en fureur des gens graves.
Boris Vian a connu une brève carrière de chanteur. Certes, il laisse plus de 450 textes de chansons, dont quelques-uns sont entrés à jamais dans les mémoires, mais à sa mort à 39 ans en 1959, il a assez connu d’échecs pour qu’on lui construise une légende de génie venu trop tôt, pour la chanson comme pour la littérature et un certain regard politique sur le monde. Sa destinée posthume en fait un éclaireur des valeurs rebelles des sixties, de l’hédonisme d’après mai-68 ou de l’individualisme des années 80.
Pour ce disque hommage, Arnaud Marzorati et Les Lunaisiens ont choisi de mettre à l’honneur l’instrument fétiche des 20 ans de Vian : la trompette. Autour de cette dernière, contrebasse, accordéon, bandonéon et ukulélé jubilent et revisitent des standards parfois oubliés. Agathe Peyrat est la voix féminine, chaleureuse et lyrique ; l’autre, masculine et mâle, est celle d’Arnaud Marzorati.
Le Vian des Lunaisiens s’inscrit dans cette histoire de la « chanson française », patrimoine unique des Français. Après Jacques Prévert, Pierre-Jean de Béranger, Gustave Nadaud, les chansonniers de la Révolution française, les auteurs politiques du XIXème siècle ou Georges Brassens, Le Code de la route est une aventure qui déborde de son argument pour poursuivre le portrait d’un peuple.

In order to celebrate the centenary of Boris Vian’s birth, Arnaud Marzorati gives an account of this rooted genius, nurtured by all those free, insolent voices that seek to annoy the middle classes, the conventions and straight-liners. With this album he reminds us of the relationship between the furious inventors of the late 19th century and this inquisitive artiste, intoxicated with freedom, mad keen on jazz, whom it would take a long time to be considered one of the most inventive of the 20th century. Vian is the art of the absurd, a regenerating libertarian, a schoolboy man of letters with an agile laugh who writes simple stories to enrage serious people.
Boris Vian had a brief career as a singer. To be true, he left behind him more than 450 chanson texts, some of which are permanently in the memory, yet at his death at the age of 39 in 1959, he had known enough failure for the legend to be constructed of a genius emerging too early, for the chanson to be thought of as literature and a certain political outlook on the world. His posthumous destiny has made him a forerunner of the rebel values of the 1960s, of post May 1968 hedonism or of the individualism of the 1980s…
For this homage disc, Arnaud Marzorati and Les Lunaisiens have chosen to feature the fetish instrument of Vian’s 20 years: the trumpet. About this, the double bass, accordion, bandoneon and ukulele rejoice and revisit some at times forgotten standards. Agathe Peyrat is the female voice, warm and lyrical; the other, masculine and male, is that of Arnaud Marzorati.
The Vian of the Lunaisiens is part of this history of the ‘French chanson’, a unique heritage of the French. After Jacques Prévert, Pierre-Jean de Béranger, Gustave Nadaud, the chansonniers of the French Revolution, the political writers of the 19th century or Georges Brassens, The Highway Code is an adventure that goes beyond its argument in order to pursue the portrait of a people.

LES LUNAISIENS
ARNAUD MARZORATI,
baryton & direction
AGATHE PEYRAT, soprano & ukulélé
FABIEN NORBERT, trompette
PIERRE CUSSAC, accordéon & bandonéon
RAPHAÉL SCHWAB, contrebasse

GEORGES BRASSENS

  • 1. Je chante des chansons
  • 2. Les poètes élégiaques
  • 3. Rock des petits cailloux
  • 4. Les Petits pavés
  • 5. Les Mauvais champignons
  • 6. Envole-toi
  • 7. Le Hareng saur
  • 8. Cantate des boîtes
  • 9. Les Villes tentaculaires
  • 10. Chanson du décervelage
  • 11. Monsieur Victor
  • 12. Le Clysopompe
  • 13. Le Petit Lauriston
  • 14. Trois mille six cents fois
  • 15. Le Ver solitaire
  • 16. L’Ange et l’enfant
  • 17. À poil
  • 18. Le Code de la route

TOTAL TIME : 63’17

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!