DISCOGRAPHIE

FAURÉ INTIME – MÉLODIES

ARTISTE : THIBAUT LENAERTS / PHILIPPE RIGA
ENREGISTREMENT : FLAGEY – STUDIO 1, BRUXELLES, AOÛT 2016
DIRECTION ARTISTIQUE : MICHEL STOCKHEM
PRISE DE SON ET MONTAGE : THIBAUT MAILLARD
SORTIE : JUIN 2017
RÉF : MU-017 / CODE BARRE : 5425019973179
PRIX : 20€

Qu’un chanteur rompu à la musique des 17ème et 18ème siècles s’attaque à la musique du 19ème siècle, et c’est un monde qui s’ouvre à lui. Après plus de 50 enregistrements réalisés avec les plus grands ensembles européens (Les Arts Florissants, Les Talens Lyriques, Le Concert Spirituel, Chœur de Chambre de Namur), le ténor belge Thibaut Lenaerts choisit pour son premier disque soliste de se plonger dans l’univers musical d’un des plus grands mélodistes français : Gabriel Fauré.
Accompagné pour ce projet d’un complice musical de longue date, Philippe Riga joue pour l’occasion sur un magnifique piano Erard 1873 au son doux et rond, à clarté de plans sonores insurpassée, et contemporain de la composition de ces chefs-d’œuvre.
Du Papillon à la fleur (1861) à Soir (1894), le chemin est long, et pourtant il ne représente que la moitié du parcours d’écriture des mélodies de Fauré. Le choix des œuvres interprétées ici explore célébrités et raretés : nul n’ignore Au Bord de l’eau, Après un rêve ou Tristesse, mais avec Tristesse d’Olympio on découvre un autre jeune Fauré qui se cherche encore. La véhémence de Fleur jetée contrepointe la sensualité des Roses d’Ispahan, la noirceur absolue de L’Absent le charme de Nell, la nostalgie d’Adieu le hiératisme du Secret. Au Cimetière est une sublime plainte qui ouvre à une nouvelle vie ; Mandoline, Prison et Soir annoncent une période nouvelle, harmoniquement et formellement libérée.
Cet alliage du timbre chaud de la voix de Thibaut Lenaerts et du piano Erard à la fois fort et fragile de Philippe Riga nous invite à une soirée dans un salon lambrissé, sans chauffage central ni électricité, sans bruit de moteurs, à la chaleur de l’âtre, à la lueur d’une lampe à pétrole, porteur d’une nostalgie irrésistible pour l’interprète et pour l’auditeur.

 

When a singer well versed in the music of the 17th and 18th centuries tackles the music of the 19th century, a whole world is opened up. After more than 50 recordings made with leading European ensembles (Les Arts Florissants, Les Talens Lyriques, Le Concert Spirituel, the Namur Chamber Choir), the Belgian tenor Thibaut Lenaerts chose for his first solo disc to plunge into the musical world of one of France’s greatest song composers: Gabriel Fauré.
He is accompanied in this project by a long-standing companion in music, Philippe Riga, who plays for the occasion a magnificent Erard piano of 1873 with a round, soft tone, unsurpassed clarity of sound, and contemporary with the composition of these masterpieces.
From Le Papillon à la fleur (1861) to Soir (1894), the path is long, and yet it only represents half Fauré’s career as a composer of songs. The choice of works performed here includes both the famous and the little-known: nobody does not know Au Bord de l’eau, Après un rêve or Tristesse, yet with Tristesse d’Olympio another young Fauré is discovered, one who is still looking for his own way. The vehemence of Fleur jetée counterpoints the sensuality of Les Roses d’Ispahan, the utter blackness of L’Absent, the charm of Nell, the nostalgia of Adieu, the hieratic mystery of Le Secret. Au Cimetière is a sublime lament that opens out to a new life; Mandoline, Prison and Soir herald a new period, harmonically and formally liberated.
This combination of Thibaut Lenaerts’ warm vocal tone-colours and Philippe Riga’s Erard at once strong and fragile invites us to an evening in a panelled salon, with neither central heating nor electricity, without the rumble of traffic, with heat from a hearth, light from a petrol lamp and a sense of irresistible nostalgia for both performer and listener.

THIBAUT LENAERTS, ténor
PHILIPPE RIGA, piano Erard 1873

GABRILE FAURÉ (1854-1924)

  • 1. Le Papillon et la Fleur Op. 1/1
  • 2. Tristesse d’Olympio
  • 3. L’Absent Op. 5/3
  • 4. Tristesse Op. 6/2
  • 5. Au bord de l’eau Op. 8/1
  • 6. 3ème Nocturne pour piano en la bémol majeur Op. 33
  • 7. Après un rêve Op. 7/1
  • 8. Nell Op. 18/1
  • 9. Adieu, Op. 21/3
  • 10. Les Berceaux Op. 23/1
  • 11. Le Secret Op. 23/3
  • 12. Les Roses d’Ispahan Op. 39/4
  • 13. Fleur jetée Op. 39/2
  • 14. 4ème Barcarolle pour piano en la bémol majeur Op. 44
  • 15. Clair de lune Op. 46/2
  • 16. Au Cimetière Op. 51/2
  • 17. Mandoline Op. 58/1
  • 18. Prison Op. 83/1
  • 19. Soir Op. 83/2

TOTAL TIME : 53’10

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!