DISCOGRAPHIE

CHARLES-VALENTIN ALKAN / PIANO WORKS

ARTISTE : YURY FAVORIN
ENREGISTREMENT : STATE HOUSE OF BROADCASTING & SOUND, MOSCOU, JANVIER 2017
DIRECTION ARTISTIQUE, PRISE DE SON ET MONTAGE : ALEXANDER MIKHLIN
SORTIE : OCTOBRE 2017
RÉF : MU-022 / CODE BARRE : 5425019973223
PRIX : 20€

Charles-Valentin Alkan est l’un des compositeurs et pianistes français romantiques les plus talentueux, cependant rarement enregistré, et trop peu interprété. Fasciné par le piano, Alkan montre un grand intérêt pour les progrès de la facture instrumentale et compose de nombreux opus pour piano seul ; le programme choisi par Yury Favorin comprend deux de ses œuvres majeures.
Tout d’abord la Symphonie pour piano seul qui est extraite des Douze Études dans tous les tons mineurs, décrite comme une « épopée pour le piano ». D’une écriture intense, profonde et dense, explorant et façonnant des timbres colorés, c’est bien une Symphonie pour piano qu’Alkan compose et non une transcription pour piano d’une œuvre orchestrale.
La Grande Sonate, Les Quatre Âges est digne des sonates de Beethoven ; c’est une œuvre magistrale, une des sonates les plus accomplies du piano romantique et annonciatrice de la Sonate de Liszt. Alkan y décrit les quatre âges de la vie d’un homme en quatre mouvements : 20 ans, 30 ans, 40 ans et 50 ans, expliquant que ceux-ci « correspondent à un moment donné de l’existence, à une disposition particulière de la pensée, de l’imagination ». Contrairement à l’alternance habituelle vif/lent, les mouvements sont de plus en plus lents, de Très vite à Extrêmement lent, comme le ralentissement inévitable de la vie. A la fougue des 20 ans succède l’époustouflante virtuosité des 30 ans ; 40 ans dépeint le tendre moment d’un couple avec ses enfants ; puis vient le lent, ténébreux et déchirant 50 ans qui clôt un des sommets de la production de tout le répertoire romantique.
Au milieu du 19ème siècle, à Paris, Alkan côtoyait Delacroix et Hugo. Ce grand virtuose a aussi rencontré les grands pianistes de son temps, dont Chopin et Liszt, et la musique de ce compositeur discret n’a rien à envier à ses contemporains. Pour aborder cette écriture difficile mais permettant une très large palette d’émotions, Yury Favorin, un des pianistes les plus doués de la nouvelle génération, est l’interprète idéal.

 

Charles-Valentin Alkan is one of the most talented French romantic composers and pianists yet his music has rarely been recorded, and too little performed. Fascinated by the piano, Alkan showed great interest in the progress of instrumental manufacture and composed many works for solo piano; the programme chosen by Yury Favorin includes two of his major compositions.
First, the Symphony for solo piano, taken from the Twelves Studies in all the minor keys, described as an “epic for the piano”. With its intense, deep, dense style, exploring and shaping the colourful timbres, it is indeed a symphony that Alkan has written for the piano and not a transcription for piano of an orchestral work.
The Grand Sonata ‘The Four Ages’ is worthy of Beethoven’s sonatas; this is a masterly work, one of the most accomplished sonatas of the romantic piano and herald of the Liszt Sonata. In its four movements Alkan describes the four ages in a man’s life: 20 years old, 30, 40 and 50, explaining that these “correspond to a given moment of existence, to a particular disposition of thought, of the imagination”. Contrary to the typical alternation of slow/fast, the movements are increasingly slow, from Very fast to Extremely slow, matching the inevitable slowing down of life itself. The fire of the twenty-year-old is followed by the dazzling virtuosity of age 30; 40 depicts the tender moment of a couple with its children; then comes the slow, somber and heartrending age 50 that concludes one of the high-points of the whole romantic repertory.
In the mid-nineteenth century, in Paris, Alkan frequented Delacroix and Hugo. This great virtuoso also met the great pianists of his time, including Chopin and Liszt, and the music of this unassuming composer ranks with that of his contemporaries. For tackling this difficult style, with its very large palette of emotions, Yury Favorin, one of the most gifted pianists of the new generation, is the ideal performer.

 

Symphonie pour piano seul n°. 4-7, Op. 39: II. Marche funèbre

Charles-Valentin ALKAN

YURY FAVORIN, piano

CHARLES-VALENTIN ALKAN
ŒUVRES POUR PIANO

  • 1. Super flumina Babylonis – Paraphrase du psaume 137, Op. 52

Symphonie pour piano seul, Op. 39 No. 4-7

  • 2. Allegro
  • 3. Marche funèbre: Andantino
  • 4. Menuet
  • 5. Finale: Presto

Grande Sonate pour piano
« Les Quatre Âges de la vie », Op. 33

  • 6. 20 ans. Très vite
  • 7. 30 ans (Quasi-Faust). Sataniquement
  • 8. 40 ans (Un heureux ménage). Lentement
  • 9. 50 ans (Prométhée enchaîné). Extrêmement lent

TOTAL TIME : 67’01

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!