DISCOGRAPHIE

Antoine FORQUERAY / PIÈCES DE VIOLES

ARTISTE : MUSICALL HUMORS
ENREGISTREMENT : ÉGLISE DE DIRAC, MAI 2010
DIRECTION ARTISTIQUE, PRISE DE SON ET MONTAGE : ALINE BLONDIAU
SORTIE : SEPTEMBRE 2011
RÉF : MU-001 / CODE BARRE : 5425019973018
PRIX : 20€

Pour ce premier disque du label muso, la jeune génération française de la musique ancienne est à l’honneur. Julien Léonard, sans conteste un des meilleurs gambiste de sa génération, défend avec brio et musicalité ces œuvres majeures du grand répertoire. Il est accompagné des excellents Thomas Dunford au théorbe et François Guerrier au clavecin. Un magnifique premier disque pour ce trio de choc !
Étrange relation que celle des deux plus importants membres de la famille Forqueray, Antoine (le père) et Jean-Baptiste-Antoine (le fils). Au début de ce 17ème siècle, âge d’or de la viole de gambe, Antoine est musicien à la cour de Louis XIV et le jeune rival d’un certain Marin Marais. Jean-Baptiste, le fils d’Antoine, étudie la viole auprès de son père et devient un virtuose renommé. Il vécut toutefois une relation particulière avec son père, sans doute à cause du caractère trempé de ce dernier. Deux ans après la mort de celui-ci, Jean-Baptiste va publier les œuvres de son père à titre posthume. Mais il se charge lui-même d’ajouter la ligne de basse continue, et complète certaines suites avec ses propres compositions. D’où le flou qui continue de régner sur ces superbes pages quant à leur véritable paternité.
Déjà enregistré par les plus grands violistes actuels – Jordi Savall, Paolo Pandolfo, Wieland Kuijken –, il s’agit toutefois ici du premier enregistrement de ces Suites avec une basse continue constituée d’un théorbe et d’un clavecin. En effet, si elles sont en général interprétées par un concert à deux violes et clavecin (comme suggéré par Jean-Baptiste sur son manuscrit), Julien Léonard note que « comme son père, Jean-Baptiste se produisait essentiellement seul ou avec un clavecin. Nous avons donc pris le pari de former un concert à trois, mais avec un luth et non une seconde basse de viole, afin de varier encore plus les sonorités et d’éclaircir davantage le discours. Toujours en suivant cette idée, plusieurs pièces sont interprétées uniquement par la viole et le clavecin, la viole et le luth ou encore la viole seule ».
Mis en valeur par une prise de son chaleureuse, le talentueux trio de Musicall Humors souligne le caractère de chacune de ces pièces, et permet de se plonger avec bonheur dans ce premier opus de muso. Une magnifique première pour un label à découvrir !

 

This first disc of the muso label features the young early music generation in France. Julien Léonard, without question one of the finest gamba players of his generation, champions with brio and musicality these major works of the mainstream repertory. He is accompanied by two excellent musicians, Thomas Dunford on the theorbo and François Guerrier on the harpsichord. A fantastic first disc for this dynamic trio.
What a strange relationship was that between the two most important members of the Forqueray family, Antoine (the father) and Jean-Baptiste-Antoine (the son). In the early seventeenth century, the golden age of the viola da gamba, Antoine was a musician at the court of Louis XIV and the young rival of a certain Marin Marais. Jean-Baptiste, Antoine’s son, studied the viol with his father and became a renowned virtuoso. He had, however, a singular relationship with his father, no doubt on account of the latter’s robust character. Two years after his father’s death, Jean-Baptiste brought out a posthumous edition of his father’s works, himself adding the continuo bass line, and completing certain suites with his own compositions. Hence the uncertainty that continues to mark these superb pieces with regard to their true paternity.
Already recorded by today’s leading viol players – Jordi Savall, Paolo Pandolfo, Wieland Kuijken, this is nonetheless the first recording of these Suites with a continuo bass comprising a theorbo and a harpsichord. Indeed, though they are generally performed by a consort of two viols and a harpsichord (as suggested by Jean-Baptiste on his manuscript), Julien Léonard notes that, “like his father, Jean-Baptiste mainly appeared on his own or with a harpsichord. We have therefore taken up the challenge of forming a three-part consort, though with a lute and not a second bass viol, in order to give even greater variety of sound and to clarify the discourse even more. With this idea ever in mind, several pieces are performed solely by the viol and the harpsichord, the viol and the lute or the viol on its own”.
Supported by warm sound recording, the talented trio of Musicall Humors underscores the character of each of these pieces, and enables one to plunge with delectation into this first opus of muso. A magnificent premiere for a label to be discovered!

MUSICALL HUMORS
JULIEN LÉONARD,
viole de gambe
THOMAS DUNFORD, théorbe
FRANÇOIS GUERRIER, clavecin

ANTOINE FORQUERAY

  • 1/6. Première Suite
  • 7/11. Deuxième Suite
  • 12/18. Cinquième Suite

TOTAL TIME : 71’56

 

 

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!