HÉLOÏSE MAS

Héloïse Mas étudie très jeune le piano puis l’orgue, avant de se tourner vers le chant (auprès de Robert Boschiero au CRD d’Epinal et d’Elena Vassilieva à Paris). Parallèlement à ses études musicales, elle obtient un diplôme de commerce en 2008. Elle se perfectionne ensuite à Sienne auprès d’Anastasia Tomaszewska Schepis. En 2010 elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (auprès d’Isabelle Germain et de Fabrice Boulanger), obtenant en 2013 ses licences d’interprétation et de musicologie puis, en 2015, son Master d’interprétation à l’unanimité avec les félicitations du jury.
Elle remporte le Premier Prix Voix de Femme au Concours International du Festival des Nuits Lyriques en Marmandais (2013), ainsi que le Prix Meilleur Interprète Français de l’Office Franco-Québécois pour la Jeunesse. La même année elle participe à l’enregistrement de l’album Stella di Napoli de Joyce DiDonato. En 2014 elle est la Révélation Classique de l’ADAMI, et lauréate du Concours Reine Elisabeth en 2018.
Au cours de ses études, elle se produit dans les rôles du Prince Orlovsky dans Die Fledermaus (CNSMDL), Gontran dans Une Éducation Manquée (Cité de la Voix de Vézelay), la Bergère, le Pâtre, la Chatte, la Libellule et l’Ecureuil dans L’Enfant et les sortilèges, Girl dans Trouble in Tahiti (Théâtre de Caen), Sœur Mathilde dans le Dialogue des Carmélites (Opéra National de Lyon), Lazuli dans L’Etoile (Opéra National de Montpellier) et Dorabella dans Così fan tutte (European Opera Center à Liverpool). Depuis, on a pu l’entendre dans Carmen (Mercédès et Carmen) et Die Walküre (Grand Théâtre de Genève), en Boulotte dans Barbe Bleue (mis en scène par Laurent Pelly à Opéra National de Lyon), Carmen au Festival Klassiek in Het Park en Belgique, Flamel dans Fantasio (Grand Théâtre de Genève), Robin-Luron dans Le Roi Carotte (Opéra de Lille), Siebel dans Faust (Opéra de Monte-Carlo), Maddalena dans Rigoletto (Opéra de Nice), Stefano dans Roméo et Juliette (Opéra de Monte-Carlo et en tournée à Oman), Alcina dans Orlando Paladino (Opéra de Fribourg), The Sorceress dans Why should I give up my fun de Susannah Self (Vienne), le rôle-titre dans La Périchole (Domaine d’Ô, Festival de Saint-Céré et Antibes), Lazarille dans Don César de Bazan de Massenet (Les Frivolités Parisiennes), Alto solo dans Roméo et Juliette de Berlioz avec l’Orchestre Philharmonique du Maroc sous la direction d’Hervé Niquet.
Héloïse Mas se produit régulièrement en récital et en concert ; on a pu l’entendre au Concert Jeunes Talents au Forum d’Art Lyrique d’Arles, Concert des 20 ans de l’ADAMI, récital des Révélations Classiques de l’ADAMI aux Festival Pablo Casals de Prades et aux Chorégies d’Orange, Festival du Violon sur le Sable à Royan, Concert pour le Jour de l’Europe à St. John Smith Square à Londres, au Solar Festival au Maroc, en récital aux Voices Of Shakespeare avec l’Orchestre National de Lorraine à Metz, l’Académie Mélodies et Créations du Festival d’Aix en Provence, etc.

www.heloisemas.com

Héloïse Mas studied the piano at a very young age, then the organ, before turning to singing (with Robert Boschiero at the Epinal Conservatory and Elena Vassilieva in Paris). At the same time, she obtained a business diploma in 2008. She then perfected her studies in Siena with Anastasia Tomaszewska Schepis. In 2010 she joined the National Conservatory of Music and Dance of Lyon (with Isabelle Germain and Fabrice Boulanger), obtaining in 2013 her licenses in interpretation and musicology then, in 2015, her Masters in interpretation, at the unanimity with the congratulations of the jury. She won the First Prize for Woman’s Voice at the International Competition of the Festival des Nuits Lyriques en Marmandais (2013), as well as the Prize for Best French Performer from the Office Franco-Québécois pour la Jeunesse. The same year she participated in the recording of Joyce DiDonato’s album Stella di Napoli. In 2014 she was the Classical Revelation of the ADAMI and is laureate of the 2018 Queen Elisabeth Competition.
During her studies she performed in the roles of Prince Orlovsky in Die Fledermaus, Gontran in Une Éducation Manquée (Cité de la Voix in Vézelay), la Bergère, le Pâtre, la Chatte, la Libellule and l’Ecureuil in L’Enfant et les sortilèges, Girl in Trouble in Tahiti (Caen Theater), Soeur Mathilde in the Dialogue des Carmélites (Lyon National Opera), Lazuli in L’Etoile (Montpellier National Opera) and Dorabella in Così fan tutte (European Opera Center in Liverpool). Since then, she has been singing in Carmen (Mercedes and Carmen) and Die Walküre (Grand Théâtre de Genève), in Boulotte in Barbe Bleue (staged by Laurent Pelly at the Lyon National Opera), Carmen at the festival Klassiek in Het Park in Belgium, Flamel in Fantasio (Grand Théâtre de Genève), Robin-Luron in Le Roi Carotte (Lille Opera), Siebel in Faust (Monte Carlo Opera), Maddalena in Rigoletto (Nice Opera), Stefano in Roméo et Juliette (Monte Carlo Opera and on tour in Oman), Alcina in Orlando Paladino (Fribourg Opera), The Sorceress in Why should I give up my fun by Susannah Self (Vienna), the title role in La Périchole (Domaine d’Ô, Saint-Céré Festival and Antibes), Lazarille in Don César de Bazan by Massenet (Les Frivolités Parisiennes), Alto solo in Berlioz’ Roméo et Juliette with the Marocco Philharmonic Orchestra directed by Hervé Niquet Héloïse Mas performs regularly in recitals and concerts; at the Concert Jeunes Talents – Forum d’Art Lyrique in Arles, at the concert of the 20 years of the ADAMI, in recital for the Classical Revelations of the ADAMI at the Pablo Casals Festival (Prades) and at the Chorégies d’Orange, at the Festival du Violon sur le Sable (Royan), at the Concert for Europe Day in St. John Smith Square (London), at the Morocco’s Solar Festival, in recital at the Voices Of Shakespeare with the National Orchestra of Lorraine in Metz, at the Songs & Creation Academy of the Festival d’Aix en Provence, etc.

DISCOGRAPHIE

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!