ALAIN BUET

Après des études au CNR de Caen et au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris (CNSM), le travail avec le grand professeur américain Richard Miller va marquer l’engagement d’Alain Buet dans le monde de la musique. Il entame une carrière de soliste et de pédagogue enrichie par des rencontres stimulantes avec des chefs comme Jean-Claude Malgoire, Leonardo García Alarcón, Raphaël Pichon, Guy Van Waas, Emmanuel Krivine, Alexis Kossenko, Olivier Schneebeli, François-Xavier Roth, Hervé Niquet, Lionel Sow, William Christie, Christophe Rousset, etc. et des instrumentistes tels Claire Désert, David Violi, Zhu Xiao-Mei, Emmanuel Strosser ou Alexandre Tharaud.
Une voix claire et chaude, un goût de la découverte le portent à chanter un vaste répertoire du XVIe au XXIe siècle profane et religieux. Sous la direction de Jean-Claude Malgoire, son expérience de la scène se développe : Agrippine de Haendel (2003), Les Noces de Figaro (2004), Gianni Schicchi de Puccini (2004), Bastien et Bastienne de Mozart (2005), mais aussi David et Jonathas de Charpentier (2004) avec les Arts Florissants (William Christie), Eufemiano dans Il Sant’Alessio de Landi en tournée internationale en 2007 et 2008, toujours avec Les Arts Florissants et William Christie. Il a également été Arcalaüs dans Amadis de Lully avec Olivier Schneebeli à Avignon et Massy, et Dorimon dans La Fausse Magie de Grétry avec Jérôme Corréas à Metz, Reims et Rennes. En 2012, il participa à la création de l’opéra Caravage de Suzanne Giraud à Metz avec François-Xavier Roth puis Tancrède de Campra en 2014 à Avignon et Versailles, Golaud dans Pelléas et Mélisande en 2015 et Wolfram dans Tanhaüser en 2016 avec Jean-Claude Malgoire à l’Atelier Lyrique de Tourcoing. Il reprend en 2018 le rôle de Golaud dans Pelléas et Mélisande avec l’Atelier Lyrique de Tourcoing, puis au Théâtre des Champs-Elysées à Paris sous la direction de Benjamin Lévy. En 2019, il est Cybèle dans la parodie Atys en folie puis en 2020 Siroco dans L’Étoile de Chabrier sous la direction d’Alexis Kossenko.
Alain Buet est régulièrement invité par les meilleurs festivals et grandes salles à travers le monde : Beaune, Épau, La Chaise-Dieu, Les Folles Journées de Nantes, Versailles (Chapelle Royale et Opéra), Fez, Innsbruck, Istanbul, Cremona, Parma, Roma, Venezia (Fenice), Pékin, Canton, Amsterdam (Concertgebouw), Paris (Châtelet, Théâtre des Champs-Elysées, Salle Pleyel, Eglise Notre-Dame, Philharmonie…), etc.
Alain Buet a pris part à plus de 50 enregistrements, couvrant un répertoire du baroque jusqu’aux musiques d’aujourd’hui. Il est fondateur et animateur de l’ensemble Les Musiciens du Paradis, et enseigne le chant au CNSM de Paris depuis 2007.

Following Alain Buet’s studies at the Caen Conservatory and the Paris Conservatory (CNSM), his work with the great American teacher Richard Miller made him decide to enter the world of music. Some stimulating encounters have enriched his artistic involvement: Jean-Claude Malgoire, Robert Weddle, Arie van Beek, Hervé Niquet, Emmanuel Krivine, Thomas Zehermayr, Alexis Kossenko, François-Xavier Roth, William Christie, Olivier Scnheebeli, Claire Désert, Zhu Xiao-Mei, Lionel Sow, Guy van Waas, Mathieu Romano, Christine Buet, Alexandre Tharaud…
His clear, warm voice and a taste for discovery have led him to sing a vast secular and religious repertoire from the sixteenth to the twenty-first centuries. Under the baton of Jean-Claude Malgoire, his stage experience developed: Agrippina by Handel (2003), The Marriage of Figaro (2004), Gianni Schicchi by Puccini (2004), Bastien et Bastienne by Mozart (2005), yet also David et Jonathan by Charpentier (2004) with the Arts Florissants (William Christie), Eufemiano in Il Sant’Alessio by Landi in the course of an international tour in 2007 and 2008 with Les Arts Florissants and William Christie. He has also sung Arcalaüs in Amadis by Lully with Olivier Schneebeli in Avignon and Massy, and also Dorimon in La Fausse Magie by Grétry with Jérôme Corréas in Metz, Rheims and Rennes. In 2012 he took part in the world premiere of Suzanne Giraud’s opera Caravage in Metz with François-Xavier Roth followed by Tancrède by Campra in 2014 at Avignon and Versailles, Golaud in Pelléas and Mélisande in 2015 and Wolfram in Tannhäuser in 2016 with Jean-Claude Malgoire at the Atelier Lyrique of Tourcoing. In 2018 he reprised the role of Golaud in Pelléas et Mélisande with the Atelier Lyrique de Tourcoing, and then at the Théâtre des Champs-Élysées in Paris under the direction of Benjamin Lévy. In 2019 he was Cybèle in the parody Atys en folie, then in 2020 Siroco in L’Étoile by Chabrier conducted by Alexis Kossenko.
Alain Buet is a regular guest at some of the most important international festivals and concert halls: Beaune, Épau, La Chaise-Dieu, Les Folles Journées de Nantes, Versailles (Royal Chapel and Opera House), Fez, Innsbruck, Istanbul, Cremona, Parma, Rome, Venice (La Fenice), Leipzig, Beijing, Guangzhou, Amsterdam (Concertgebouw), Paris (Châtelet, Théâtre des Champs-Élysées, Salle Pleyel, Église Notre-Dame, Philharmonie…), etc.
His discography ranges from the early baroque to today’s music and includes more than 50 recordings.
Alain Buet is also the founder and coordinator of the ensemble Les Musiciens du Paradis, and since 2007 he has been teaching at the Paris Conservatory.

DISCOGRAPHIE

Join our mailing list to receive the latest news and updates from our team.

You have Successfully Subscribed!